Santa Maria

  • Chapeaux de paille faits à la main
  • Maison typique de Santa Maria, avec sa cheminée caractéristique de forme cylindrique
  • Phare de Gonçalo Velho, premier capitaine donataire de Santa Maria et São Miguel
  • Chapelle de Nossa Senhora dos Anjos

Patrimoine

Architecture

L’ensemble urbain de Vila do Porto conserve des vestiges des débuts du peuplement dans quelques maisons, aux portes ogivales et aux fenêtres de style manuélin. L’édifice originel de l’église matrice Nossa Senhora da Assunção, reconstruit plus tard, est la preuve de ce qui aura été la première église construite en terre açorienne. Au fort de São Brás, les canons pointés vers la mer rappellent le temps des attaques de pirates.

À Anjos, la localité est dominée par une statue de Christophe Colomb. L’histoire raconte que le navigateur, au service de la Castille, assista à une messe célébrée dans la chapelle de Nossa Senhora dos Anjos. Le Génois payait ainsi en sol açorien la promesse qu’il avait faite lors d’une forte tempête qui avait mis sa flotte en péril. De l’architecture originale de la chapelle, ne subsiste que la porte ogivale latérale.

Le travail manuel est raffiné à Santo Espírito, où l’église Nossa Senhora da Purificação se fait remarquer par ses pierres de taille aux formes courbes. La façade baroque toute en S contraste avec la géométrie rectiligne du clocher, où le basalte et la chaux alternent jusqu’à déboucher en une pyramide revêtue d’azulejos.

Les jeux chromatiques sont également présents dans les maisons traditionnelles de Santa Maria, marquées par leur forme rectangulaire où pointe une cheminée cylindrique assise sur une pyramide tronquée. Les localités de l’île ont une couleur différente qui contraste avec le blanc du mortier : bleu, jaune, vert et… almagre (qui donne son nom à Almagreira), couleur de la terre rougeâtre qui était utilisée pour vitrifier les pièces de poterie.

À Ribeira Grande et à Azenhas de Baixo, on trouve des moulins à eau, mais le paysage est aussi marqué par les moulins à vent, avec leurs typiques et vigoureuses armatures de bois où se prenaient les ailes.

Artisanat

La tradition de la poterie îlienne est pratiquement éteinte, mais le tissage sur des métiers manuels résiste encore, et est dynamisé par la Coopérative d’Artisanat de Santa Maria. Nappes et chemises de lin, couvre-lits et tricots de laine sont des exemples de pièces créées par les artisans locaux.

Saillants