Terceira

  • Cathédrale d’Angra do Heroísmo, siège de l’évêché des Açores
  • Broderie typique de Terceira
  • Forgeron, un métier qui se maintient vivant
  • Paniers d’osier faits à la main
  • Maisons traditionnelles au centre d’Angra do Heroísmo
  • Église de la Miséricorde, en bord de mer
  • Angra do Heroísmo, ville patrimoine mondial de l’Unesco

Patrimoine

Patrimoine Mondial

L’épithète de « Très noble, loyale et toujours fidèle » attribué à Angra do Heroísmo rend compte de l’importance qu’a eue cette cité au cours de l’histoire du Portugal, et donc de l’histoire de l’archipel. L’importance de la baie d’Angra, particulièrement aux XVe et XVIe siècles, et l’importance de la ville sur l’échiquier politique, économique et religieux des Açores sont encore bien visibles dans le tissu urbain de la ville.

Vu de l’Alto da Memória ou du mirador du Monte Brasil, le centre historique d’Angra do Heroísmo se développe en une dentelle de rues, de ruelles, d’églises, de palais, de maisons seigneuriales, de monuments, de places et de jardins, que des générations dévouées ont su préserver et maintenir jusqu’aujourd’hui, même en luttant contre les forces telluriques. Et l’UNESCO a su reconnaître cet effort, en classant le centre historique d’Angra do Heroísmo comme patrimoine de l’Humanité.

Architecture

L’imposante fortification de São João Baptista à Angra do Heroísmo, construite il y a près de 400 ans pour défendre la ville, est un exemple unique d’architecture militaire aux Açores. Palais, églises, couvents et musées : les lieux à visiter ouverts au public sont nombreux. La cathédrale, le palais des Capitães-Generais, les Paços do Concelho, l’église São Gonçalo et le palais Bettencourt n’en sont que quelques exemples. Angra se prête à une découverte sans but défini : des façades de pierre de taille de trachyte peintes de couleurs vives, des balcons de fer forgé aux fenêtres ornées, sont des détails à observer sans hâte.

Dans le conseil de Praia da Vitória, c’est l’architecture dite de « Casa do Ramo Grande » qui domine. Il s’agit d’habitations de type rural, caractérisées par l’utilisation de grandes dalles, et de pierre de taille d’un art minutieux, en général d’ignimbrite, une roche volcanique très particulière et commune dans ce conseil. Dispersées dans la « plaine de Ramo Grande », ces maisons se font remarquer souvent par leurs dimensions et par leurs constructions annexes d’appui à la vie rurale, elles aussi en dalles d’ignimbrite appareillée.

En divers lieux de Terceira, les « impérios » à l’architecture recherchée et aux façades de couleurs vives sont une image de marque et méritent un regard attentif. Des quintas et des manoirs, souvent adaptés à l’hébergement touristique, complètent l’architecture séculaire et l’atmosphère aristocratique de l’île.

Culture

Terceira respire la culture par tous ses pores. Les institutions et associations culturelles, les groupes de théâtre et les lieux d’exposition sont nombreux, et contribuent à la diffusion de la culture dans l’île. Tel est le cas du musée d’Angra do Heroísmo, installé au couvent de São Francisco, avec ses notables collections d’histoire militaire et de transports des XVIIIe et XIXe siècles.

À Praia da Vitória, la maison Vitorino Nemésio occupe la petite demeure où est née cette grande figure de la culture portugaise. Poète et écrivain d’élection, Vitorino Nemésio a été un intellectuel aux multiples facettes, de journaliste à professeur, d’historien à présentateur d’une émission de télévision, qui a marqué une génération. Son roman, Gros temps sur l’archipel, est le meilleur exemple de l’esprit insulaire qui marque l’œuvre de Nemésio, à qui l’on doit le concept d’açorianité, introduit en 1932.

Artisanat

Les broderies artisanales en lin blanc écru ou rouge jouissent du label « Artisanat des Açores », qui certifie l’origine et la qualité de ces produits, dont font également partie les couvre-lits de laine colorée produits sur des métiers manuels. La guitare des Açores (viola da terra), commune à l’archipel, trouve à Terceira l’originalité de versions à 15 et 18 cordes, au lieu des 12 traditionnelles. Des objets de poterie et d’osier complètent les principales manifestations artisanales de l’île.

Saillants

Lieux à Visiter